“Donner un peu, plus souvent”, par Pierre Emmanuel Grange, fondateur de l’entreprise sociale microDON.

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Si le secteur associatif français est dans son ensemble financé en grande partie par l’Etat, ce n’est pas le cas des grandes associations de solidarité pour lesquelles la générosité du public et le mécénat sont déterminants. Cette générosité leur permet d’intervenir aux quatre coins du monde, comme au coin de la rue, de supporter de grandes avancées médicales ou encore de soutenir le développement des pays du Sud.

 

Dans le but de financer leurs activités, ces associations sont bien souvent devenues expertes dans la création de campagnes de sensibilisation, dans l’art du « story-telling » et de toutes les mécaniques de recrutement de donateurs et de lutte contre leur attrition. Force est de constater que cela a fait augmenter de beaucoup les montants collectés auprès de nos concitoyens pour les causes de solidarité au cours des 25 dernières années. Mais depuis quelques temps, la stagnation guette, et toutes les réponses ne semblent plus se trouver uniquement dans l’analyse des bases de données et de notre savoir-faire pour la correspondance.

 

Le relais de croissance des associations sera-t-il Internet ? Prendront-elles exemples sur la vente à distance qui a partagé pendant longtemps avec les associations l’usage massif du courrier comme vecteur de relation mais qui a su transformer sa relation client avec le développement du e-commerce. Rien n’est moins sûr ! Certes, il faut apprendre à mieux intégrer les nouvelles technologies dans une démarche multicanal et cesser de les comparer les unes aux autres, pour voir enfin leurs complémentarités et bâtir des campagnes intégrées mais les associations ne doivent plus se satisfaire des petites améliorations de rendement. Elles doivent rechercher la rupture, la vraie innovation : La générosité au quotidien.

 

Les associations et leurs partenaires doivent prendre le sujet à bras le corps, en s’inspirant, pourquoi pas, des bonnes pratiques à l’étranger pour introduire des actes de générosité dans le quotidien de nos concitoyens et en faire une valeur commune partagée par tous les acteurs de notre société.

Et elle y est prête ! Les consommateurs responsables sont de plus en plus nombreux, les industriels intègrent, avec plus ou moins de sincérité, les problématiques de développement durable et de commerce équitable dans leurs produits et services. Le monde associatif doit rapidement prendre part à cette évolution et donner de la voix pour y faire également intégrer une part de générosité.

 

Certaines initiatives démontrent déjà cette tendance :

 

- Solidaime, une gamme de produits solidaires de grande consommation. Le montant du don et l’association bénéficiaire sont indiqués sur l’emballage du produit.

- carteDON : une petite carte dotée d’un code-barres, qui permet de faire un don de 1, 3 ou 5 € à la caisse des supermarchés; inspiré d’une pratique mexicaine très répandue dans la grande distribution.

- L’arrondi solidaire, un don de quelques centimes sur bulletin de paie; prochainement lancé par ADP, le leader de de la paie en France. Inspiré du « payroll giving » en Angleterre.

- 1europourtoutchanger; une nouvelle émission de TF1 où des citoyens viennent présenter leur projet personnel, artistique, humanitaire aux téléspectateurs pour se le faire financer.

 - MASSIVEGOOD; une initiative internationale incitant les citoyens à faire une contribution sociale volontaire, de 2€, 2€ ou 2€ quand ils achètent un billet d’avion.  

 

Et en espérant bientôt de nombreuses et belles initiatives….

  

Pierre-Emmanuel Grange

Fondateur de l’entreprise sociale microDON

 

Propos recueillis par Frédéric Foschiani, pour l’Agence de Presse microDON.

Cet article est paru sur France Generosités : http://www.francegenerosites.org/ewb_pages/t/tribune-1347.php

 

A propos de microDON :

 

microDON est une entreprise sociale spécialisée dans la collecte sponsorisée.

Créée en 2008 par Pierre-Emmanuel Grange, microDON a reçu plusieurs prix pour l’innovation de ses offres à caractère social. Son action vise à financer les activités sociales, environnementales ou solidaires de petites associations et des grandes ONGs en faisant sponsoriser la collecte de micro-dons (des dons de quelques centimes à quelques euros) par des entreprises, qui développent ainsi leur responsabilité sociale.

 

microDON propose 2 offres :

- la carte microDON   : en savoir plus

- l’arrondi sur salaire :  en savoir plus

 

Contacts :

 

microDON

19 rue André Del Sarte

75018 Paris

contact@microdon.org

Téléphone : 01.42.23.22.79

http://www.microdon.org

Twitter 

Facebook

 

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »